Les chercheurs ont pratiqué le test sur les tissus prélevés avec une aiguille très fine sur 50 patients soupçonnés d’être porteurs de tumeurs intra-abdominales. La combinaison des quatre marqueurs MUC-1, HER2, EGFR et EpCAM a été la plus efficace, avec 96 % de précision, une sensibilité de 100 % et une spécificité de 67 %. Sur les mêmes patients, la précision de la cytologie n'était que de 74 %, celle de l'histologie de 84 %.

Cette nouvelle technique permettrait d’obtenir une analyse fine, précise et très rapide (en une heure) des caractéristiques moléculaires du tissu cancéreux. Il pourrait également servir au suivi du traitement anticancéreux.
Science Translational Medecine
QUI EST NATYB ?     LEXIQUE     OU SE FAIRE CHOUCHOUTER     AUTRES ADRESSES     LIENS      CONTACT      MENTIONS LEGALES